About

Biographie

 

« God save Jamie Gallienne ! » C’est en territoire pop évoquant le smog, les murs de briques et la lager des pubs que nous conviait jusqu’alors cet Angevin, né d’un père britannique, biberonné aux Beatles, Kinks et autre Led Zep’. Sauf que les grandes mélodies n’ont pas de frontières et que c’est sous la houlette d’un illustre Californien qu’est né ce 1er album.

Rencontré à l’occasion du projet-tribute à Elliott Smith « The Color Bars Experience », Ken Stringfellow, membre fondateur des Posies et guitariste de R.E.M, a offert à Jamie un son encore plus rock, plus live. Enregistré sous le titre « Under The Radar » (nom d’une web radio anglaise), ces dix compositions seront disponibles le 18 mai 2018.

Entre humour so british et énergie électrique, tantôt dandy chic, tantôt rockeur sexy, Jamie nous y dévoile les facettes d’un musicien à la dualité assumée. Inspirés de ces moments de doutes auxquels nous sommes tous un jour confrontés, de ces rencontres salvatrices (Key Man), de ces nuits de transe solitaire qui mènent inexorablement au 3ème sous-sol d’une boite londonienne (I love to see you dance) ou de cette idée de penser que quoi qu’il se passe dans la vie le meilleur est à venir (Brighter days), ces titres prennent leur essence dans une guitare acoustique et une voix. Il en est tout autrement de cette réalisation finale où riffs typés, mélodies envoûtantes, énergie rythmique et puissance du son s’entremêlent pour donner corps à l’univers de Jamie Gallienne.

« Organique, énergique, rock, vivant, c’est un son qui gratte,
un son live que Ken a insufflé à ces mélodies tantôt planantes, tantôt psychées
. »